top of page

Quels emprunts pour des travaux de rénovation ?



Comment financer ses travaux de rénovation ?

Vous aimeriez effectuer des travaux de rénovation et vous souhaitez faire un emprunt pour les réaliser ? Les solutions sont nombreuses. Cependant, seulement certaines correspondront à votre besoin. Alors comment choisir ?


Vous devez dans un premier temps qualifier vos travaux et votre situation par les questions suivantes :

  • Les « lots » concernés par les travaux c’est-à-dire l’objet de vos travaux : structure, clos-couvert, électricité, chauffage, ventilation, climatisation, cuisine, etc.

  • La catégorie du bien qui fait l’objet de la rénovation : ancien, locatif, etc.,

  • Le type de travaux : énergétique, rafraichissement, etc.,

  • Votre éligibilité : pour certaines solutions elle est conditionnée par vos ressources.

Les moyens de financement proposés dans cet article sont orientés pour des propriétaires de bien à usage principal.

Les emprunts pour la rénovation énergétique :

Vous constatez par le biais de vos factures énergétiques une consommation importante qui a un impact financier pour vous. Vous ressentez un inconfort thermique en période hivernale et / ou estivale.

Afin de vous aider à atteindre de meilleures performances énergétiques plusieurs prêts existent pour vous aider :


L'Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) :

Pour bénéficier de ce prêt à taux zéro vos travaux de rénovation doivent concerner les catégories suivantes :

  • Travaux d’isolation et / ou d’installation d’équipements

  • L’amélioration de la performance énergétique globale

  • Réhabilitation d'un système d'assainissement non collectif

Pour être éligible à ce prêt il n’existe pas de condition de ressource. En revanche votre logement doit avoir au minimum plus de 2 ans à la date du début des travaux. Ce prêt peut aller de 7000€ à 50 000 € en fonction du type de travaux. Retrouvez l’ensemble des informations détaillées ici.


L’entreprise que vous choisirez doit être RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), c’est un signe de qualité obligatoire pour toutes les catégories de travaux évoquées ci-dessus, sauf pour la réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif.

Vous pouvez rechercher une entreprise RGE ici.














Les emprunts pour la rénovation énergétique & autres :


Le prêt à taux zéro dans l'ancien (PTZ) :

Pour bénéficier de ce prêt à taux zéro pour vos travaux de rénovation dans le cadre d’un achat, les travaux doivent concerner les catégories suivantes :

  • Des travaux qui ont comme vocation de réaliser des économies d’énergie, et qui n’ont pas donné droit à un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

  • Une création de surfaces habitables nouvelles ou de surfaces annexes

  • Une modernisation, assainissement ou aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes

Vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Habiter dans une ville de moins de 250 000 habitants

  • En zone B2 ou C *

  • Être en situation d’achat d’un bien de plus de 5 ans

  • Répondre aux conditions de revenus**

*Pour connaitre la zone de votre futur achat cliquer ici.

Ce crédit gratuit concerne les travaux qui représentent au moins 25% du coût de l’opération immobilière (Achat couplé aux travaux de rénovation).








Prêt travaux amélioration de la performance énergétique par Action Logement :

Ce prêt concerne tous les travaux éligibles aux conditions du prêt ECO-PTZ, il vous permet de bénéficier d’un emprunt à taux préférentiel.

Pour cela, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Être salarié du secteur privé d’au moins 10 salariés non agricole*

  • Être propriétaire

  • Justifier de conditions de ressources inférieur ou égales aux plafonds réglementés**

L’ensemble des conditions d’accessibilités et les formulaires sont consultables ici.

*le secteur agricole doit se référer au prêt agri-travaux proposé par action logement.

** Les plafonds de ressources sont définis par ce tableau.

À noter : le montant maximal de cet emprunt est de 10 000 € sur une période maximale de 10 ans.

Également, action logement propose d’autres prêts à taux préférentiels pour les catégories de travaux suivantes :

  • Agrandissement

  • Amélioration (décoration, mise aux normes, remplacement partiel de sanitaire, chauffage ou menuiseries extérieure)

  • Adaptation du logement à la situation de handicap


Le financement des travaux de rénovation de l'habitat par la CAF :

Pour bénéficier de ce prêt au taux d’intérêt de 1% vos travaux de rénovation doivent concerner les catégories suivantes :

  • Travaux d’amélioration d’isolation thermique

  • De réparations

  • D’assainissement

  • Les travaux doivent être subventionnables par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)

  • Les travaux d’entretien d’embellissement ne sont pas éligibles

Ce prêt est accessible à presque tous les foyer, allocataires ou non.

Seules les personnes bénéficiant de l’ALS, de l’APL, de l’AAH ou du RSA ne peuvent pas être éligibles. (En revanche elles sont éligibles à la subvention Dah*)

Votre logement doit avoir au minimum plus de 2 ans à la date du début des travaux. Ce prêt couvre 80% des dépense pour un montant maximal de 1067,14 € remboursable sur 36 mois.


*La subvention Dah est une aide accessible aux personnes bénéficiant de l’ALS, de l’APL, de l’AAH ou du RSA et cumulable au Pah pour les personnes éligibles selon les conditions précédentes. Pour en bénéficier le quotient familial du ménage doit être inférieur à 700€

Le montant maximal est cumulable entre le Pah et le Dah est de 3000 €, remboursable sur 60 mois.

Le montant maximal de l’aide Dah seule est de 1500 €.

Toutes les aides de la Caf ici.









Les emprunts pour la rénovation générale & autres :

Le prêt épargne logement (PEL) :

Attention la date d’ouverture du PEL conditionne la réglementation, elle varie entre les PEL ouvert avant février 2011 et après mars 2011.

De manière générale les PEL vous permettent de financer les éléments suivants :

  • Certains travaux de réparation ou d'amélioration de votre résidence principale (surélévation, extension, économie d'énergie)

  • L'achat de votre résidence principale

  • La construction de votre résidence principale

  • L'achat d'un terrain et construction de votre résidence principale

À noter : Il est également possible d’obtenir un prêt épargne logement à partir d’un CEL (compte épargne logement). Afin de souscrire un prêt épargne logement, le CEL doit être ouvert depuis plus de 18 mois et un minimum d’intérêts doit être acquis : 75 €, 37 €, ou 22,5 € selon la nature de la rénovation. Des travaux d’économie d’énergie. Le montant de cet emprunt est plafonné à 23 000 €.


Le PEL vous permet de bénéficier d’un crédit pour financer leurs travaux avec un plafond de 92 000 €. La durée du prêt va de 2 jusqu’à 15 ans, le taux d’intérêt est variable en fonction de la période.


Le prêt travaux :

Le prêt travaux est un crédit destiné à financer les projets de rénovation, l’extension ou la décoration de votre maison. C’est une solution de financement qui peut prendre deux formes :

  • Un prêt personnel : le capital prêté peut être utilisé à votre guise. L’établissement financier ne demande pas de justificatifs mais peut toutefois demander un montant minimum d’apport.

  • Un prêt affecté : l’emprunt est exclusivement lié à la dépense précisée dans le contrat de crédit. Quelques établissements octroyant le crédit peuvent demander des devis, factures ou autres pièces justificatives. Ils peuvent même exiger de payer directement le prestataire.


Le prêt immobilier et le crédit à la consommation :

En plus du prix d’achat du bien, vous pouvez demander de financer vos travaux de rénovation, avec des offres de prêts qualifiées de classiques. Il s’agit des crédits bancaires courants comme le prêt immobilier et le prêt conso.

Ce dispositif permet de bénéficier du même taux que celui proposé pour le crédit classique à condition que la valeur des travaux soit d’un montant supérieur à 75 000 €.


Pour bénéficier cet avantage vous devez :

  • Présenter en amont un devis d’un professionnel du bâtiment en affichant le montant des travaux à réaliser (>75 000 €).

  • Présenter les justificatifs des dépenses de travaux, devant être réalisés par un artisan reconnu.

À noter : il est impossible de demander un prêt travaux couplé à un emprunt immobilier si les personnes concernées souhaitent effectuer les travaux elles-mêmes, et donc sans faire appel à une entreprise de bâtiment.


À l’ensemble de ces prêts s’ajoutent certaines aides ponctuelles. Nous en parlerons dans un prochain article.

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page