top of page

Quelles sont les différentes étapes d'une rénovation?

Que cela soit pour un projet de rénovation ou même de construction, vos travaux seront découpés selon 4 grandes parties.

  • Étude et diagnostics

  • Les travaux de gros œuvre et de démolition

  • Les travaux de « second œuvre »

  • Les finitions

Ces étapes seront identifiées à partir de vos besoins, de l’état de votre bien à rénover, mais également de votre budget de travaux.


1. Étude et diagnostic


Chaque projet de rénovation passe par une phase d’étude et de diagnostic.

S’il s’agit d’un bien que vous projetiez d’acheter ou dont vous venez de faire l’acquisition, le vendeur ou l’agence immobilière vous remettra un diagnostic professionnel vous permettant d’identifier les points importants dans votre rénovation.

Vous pouvez également faire appel à un professionnel de la construction afin d’obtenir son avis sur l’état général du bien. (État de l’installation électrique, état sanitaire, humidité… entre autres.)

!! A noter que, s’il s’agit d’un bien que vous projetiez de vendre ou de louer par la suite et pour lequel vous n’avez pas de diagnostics complets, seuls les diagnostiqueurs certifiés pourront vous fournir un rapport nécessaire à ces démarches (plomb, amiante, etc…)

Dans le cadre d’une construction/extension/surélévation, il sera nécessaire également de recourir aux études de sols (afin de vérifier l’état des sols et la nature des fondations existantes) et de structure (afin de vérifier que les éléments porteurs soient capables de reprendre la charge, notamment pour une surélévation)

Ces études pourront être effectuées en amont ou durant le processus de conception.

À noter que ces études ne sont généralement pas comprises dans l’estimation de travaux « initial » fourni par votre professionnel de la construction.


2. Les travaux de gros œuvre

Ils peuvent concerner différents points :

  • La création d’ouvertures intérieures ou extérieures dans un mur porteur

  • Le remplacement ou la suppression d’éléments porteurs ou partiellement porteur comme les poteaux/poutres ou les conduits maçonnés de cheminée.

  • La création de murs porteurs, de dalle béton, de charpente ou tous éléments porteurs dans le cadre d’une extension, d'une surélévation ou d'une simple création à bâtir.

Cette première phase « brute» ayant pour objectif de former l’enveloppe ou de repenser les bases du bien, englobe également la démolition :

  • Dépose de cloisons

  • Dépose de sanitaires non conservés etc…

Cette phase liste également les travaux nécessaires aux adaptations et modifications de fonctionnalités :

  • Création de saignées dans les murs ou les planchers pour l’intégration des arrivées et évacuations d’eau, l’intégration des gaines électriques…

L’anticipation du positionnement des futurs sanitaires, luminaires, vous permettrons d’effectuer ces adaptations/modifications avant le début de la prochaine « phase de travaux ».

  • Remplacement ou création de menuiseries extérieures

Porte d’entrée, baie vitrée, fenêtre, ces éléments pourront demander une adaptation de l’existant, la création de linteaux maçonnés ou même la reprise d’appuis et de seuils pour assurer un support adéquat. Pensez à bien anticiper et prendre les mesures pour le dimensionnement de vos menuiseries une fois le support terminé.


Pour cette partie des travaux, nous vous conseillons de vous entourer des professionnels certifiés.

Pour des travaux lourds touchant la structure de la bâtisse, les assurances pourront vous demander le conseil d’un architecte.

Dans tous les cas, pensez à vous entourer d’un bureau d’étude capable de calculer la reprise des charges en cas de construction ou de modification de la structure. Certaines entreprises/entrepreneurs sont munis de leur propre bureau d’étude. N’hésitez pas à leur poser la question.


!! A noter qu’il est fortement déconseillé d’effectuer des percements dans les éléments porteurs et de structure (notamment les poutres) sans l’aval d’un professionnel. Vous pourriez altérés la structure de votre bâti. Tous percements, saignées de grandes natures, ouverture dans des éléments porteurs devront faire l’objet d’une compensation/reprise de charge et/ou adaptations structurelles afin d’assurer la solidité et la pérennité de votre structure.

3. Les travaux de second œuvre

Cette étape est souvent la plus satisfaisante en termes de résultat car elle dessine véritablement votre projet.

Elle commence généralement par la phase de « câblage »

  • Installation et/ou remplacement du réseau électrique, tableau électrique et appareillage (prise électrique, interrupteur…)

  • Rénovation des tuyauteries non encastrée des réseaux d’eau, de gaz et du système de chauffage/climatisation, remplacement des sanitaires…

Une fois les éléments « à masquer » tirés et positionnés, débute alors la rénovation de vos murs et plafonds intérieurs

  • Doublage et isolation thermique et acoustique des murs et plafond

  • Pose des cloisons

  • Mise en place des menuiseries intérieures (portes)



!! À noter : chaque pose de cloisons est précédée d’un marquage au sol pour le positionnement et la vérification. C'est l'opération d'implantation. En rénovation, il est possible d'observer de légères disparités par rapport aux plans de projet : murs périphériques pas droits, murs plus détériorés qu’espéré à masquer…
Cette phase vous permettra de valider les volumes et les délimitations de pièce avec votre professionnel de la construction avant la pose des ossatures de cloisonnement.


4. Les Finitions

Cette dernière phase entre dans une dimension plus « déco & aménagement ».

  • Pose des revêtements muraux (faïences, papier peint etc…)

  • Mise en peinture des murs et plafonds

  • Pose des revêtements de sols (sols PVC, moquettes, carrelages, parquets…)

Cette dernière, peut être précédée d’un ragréage de sol. Il s’agit d’une fine couche de ciment mélangée à du sable et de l’eau permettant obtenir un support lisse et propre en vue de la pose des différents revêtements de sols.

  • Installation des différents mobiliers (Cuisine équipée, dressing, meubles de salle de bain…)


!! À noter : dans le cadre d’un contrat avec un professionnel de la construction celui-ci est responsable du chantier jusqu’à sa réception où il vous « rend » la pleine propriété et responsabilité de l’ouvrage.
Aussi, dans le cas où vous décidiez de garder ces éléments d’aménagement à votre charge, vous ne pourrez les installer qu’après réception du chantier en cours.
En effet vous n’êtes pas couvert pour les blessures éventuelles lors de votre présence sur le chantier avant sa réception.
L’assurance de la société ne couvrira pas les détériorations éventuelles sur le mobilier dont il n’a pas la responsabilité dans son chantier et il serait obligé de couvrir vos éventuelles détériorations sur les ouvrages effectué avant réception. Aussi pour une fin de chantier sans encombre, l’accès au chantier ne vous sera autorisé qu’après réception des ouvrages dont il est responsable.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page