Coup de coeur : "Maison Carrelle"

Dans le cadre de notre blog sur l'architecture, nous souhaitons aujourd'hui ajouter une nouvelle catégorie à nos articles. Car un projet sollicite de nombreux intervenants, artisans, fournisseurs, prestataires et partenaires, nous souhaitons aujourd'hui parler aussi de ces personnes, entreprises, ou même produits qui nous ont touchés dans nos différentes recherches ou expériences.


L'article du jour porte sur la société:


Cette jeune société toulousaine est, au sens littéral, un fournisseur de revêtement carrelage/pierre/faïence capable de vous accompagner dans vos projets de rénovation ou de construction.

Mais le concept de "Maison Carrelle" va bien au-delà de la simple fourniture de carrelage.


Sensible à l'écologie et au gaspillage de matières premières dans le secteur de la construction, nous avons été particulièrement touchées par les valeurs et le principe même de cette société toulousaine qui s'emploie à... réemployer.

Comme elle le dit si bien sur son site internet:

"Parce qu'un déchet évité vaut mieux qu'un déchet recyclé, il faut développer massivement le réemploi."

Le saviez vous? Les déchets du bâtiment et des travaux publics représentent 70% des déchets français soit 228 millions de tonnes de déchets !

Délaissés de chantier, sur-commande, sur-plus de stock destinés à être jeté ou oublié? "Maison carrelle" les déniche pour vous et permet par la même occasion que leur production n'ait pas été veine.


La mieux placée pour parler de Maison Carrelle? Celle qui l'a créé.

Nous vous laissons donc avec les quelques questions que nous avons posées à Caroline René-Bazin, la fondatrice de la société.


 

LES DÉBUTS

Pourriez vous vous présentez en quelques lignes. Qui êtes vous? Quel a été votre parcours? Qui étiez-vous avant "Maison Carrelle"?


Femme, entrepreneuse, passionnée par le contact client et surtout par l’accompagnement personnalisé d’un projet, j’ai débuté ma carrière en tant que manager de showroom chez Carrelage Delannoy en 1995. Ma passion pour le carrelage remonte à ces débuts, produit dans lequel j’ai fait quasiment toute ma carrière, dont j'aime le côté déco et technique.

C’est en décembre 2019 que je découvre RecycloBat et le monde du réemploi. Je développe la communication de cette association en sensibilisant le public et les professionnels à la filière du réemploi des matériaux du bâtiment à Toulouse.


L’IDÉE

Comment avez vous décider de vous lancer dans l'aventure "Maison Carrelle" ?


Je me suis sentie vite limitée à Recyclo’Bat et j’ai souhaité structurer l’offre de réemploi dans le matériau que je connaissais le mieux.C’est à ce moment là que j’ai décidé de monter mon propre négoce alliant carrelage et réemploi : Maison Carrelle est née !


Pouvez-vous nous présenter votre société en quelques lignes. Depuis quand elle existe ? Vos objectifs et vos valeurs ?


Créée officiellement en Octobre 2021 (et en tête depuis Septembre 2020), j’ai pour volonté avec Maison Carrelle de :

  • remettre dans le circuit les carreaux dormants des garages et des entrepôts,

  • accompagner et personnaliser chaque projet

  • réduire les déchets du bâtiment en évitant qu’ils partent à la benne

  • économiser nos ressources et participer à l’économie local et circulaire

Je m’engage à ne vendre que du carrelage issu de fin de chantier, erreur ou refus de commande, fin de collection.. Ils étaient tous destinés à un chantier et pour une raison ou une autre, ils n’ont pas été posés : ils sont neufs et majoritairement dans leurs emballages d’origine…donnons leur une autre vie et un sens à vos projets.



AUJOURD'HUI

Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne "Maison Carrelle" ? Quels sont vos partenaires? Quels sont vos clients ? Quel est le fonctionnement type d'un projet avec "Maison Carrelle" ?


Je m’adresse aux décorateurs, architectes, architectes dintérieur, promoteurs, carreleurs mais aussi plateformes du réemploi et particuliers. Toute personne qui a un besoin en carrelage.


  1. Vous m’appelez en me précisant la quantité nécessaire, le projet envisagé et lambiance souhaitée.

  2. Je reviens vers vous avec des propositions de produits selon les stocks disponibles puis nous nous rencontrons pour finaliser les choix.

  3. J’établis un devis avec livraison sur chantier. La réservation des produits se fait avec un acompte de 30% et la livraison sur RDV est organisée dès réception du solde de la commande.

Mes partenaires sont essentiellement des entreprises de second-œuvre et des carreleurs pour lesquels :

  • je désencombre les stocks dormants

  • je collecte également des carreaux de fin de chantier, en partenariat avec des promoteurs, conducteurs de travaux, architectes.

  • Je fais l’inventaire de ces différentes sources et j’édite les fiches des caractéristiques de chaque produit : poids, forme, style, traçabilité avec si possible le nom du chantier où il aurait dû être installé.


Quel volume représente "Maison Carrelle" ? Volume de marchandise, de capacité de stockage mais également en moyens humains ?


Disposant d’un entrepôt en nom propre zone Thibault et d’un showroom à François Verdier, je veux aussi limiter l’impact environnemental de mon activité. J’ai passé des contrats avec des entreprises de second œuvre qui conservent les stocks tant qu’ils ne sont pas vendus. Cela évite des transports inutiles et ils sont livrés directement sur chantier.

Je travaille seule avec l’idée d’embaucher dès que je pourrai un bras droit qui puisse m’épauler dans les différentes tâches qui incombent à tout entrepreneur en plus de mon cœur de métier : sourcer, inventorier, collecter, proposer, accompagner et vendre du carrelage.


Aujourd’hui Maison Carrelle, c’est 375 références, soit 5 095 m², soit 118 Tonnes à sauver des bennes et c’est déjà 28 projets, 342 m² de carrelage installés, soit 6 tonnes sauvés des bennes.


DEMAIN

Quels sont vos objectifs futurs? Où souhaiteriez-vous amener maison carrelle ? Quels marchés, quelle clientèle ? souhaitez-vous toucher un autre public ? Quels seraient vos objectifs à long terme ?


De manière générale, je souhaite :

  • que les professionnels prennent davantage conscience de la possibilité de la déconstruction et du réemploi des matériaux.

  • qu’ils sortent des “chantiers battus” en pensant dabord réemploi puis négoces traditionnels. Il s’agit de penser différemment, partir de l’existant plutôt que de formaliser un besoin précis.

  • sensibiliser également les particuliers sur la possibilité d’économiser les ressources en utilisant ce qui est déjà produit

Pour Maison Carrelle, je souhaite évidemment être en capacité de répondre à de plus en plus de projets que ce soit en local comme sur des gros projets de rénovation et de construction en réponse à des appels d’offre. Idéalement ouvrir des Maison Carrelle dans d’autres régions pour augmenter la visibilité des stocks dormants et réduire les déchets du bâtiments.












 

Vous en savez un peu plus!

Vous êtes particuliers ou professionnels, vous souhaitez être accompagné dans vos choix de carrelage, vous souhaitez donner un sens à vos projets, prenez contact avec Caroline et Maison Carrelle et recevez gratuitement des conseils et propositions personnalisées!

https://www.maisoncarrelle.com/


Nous remercions Caroline d'avoir répondu à nos questions et nous lui souhaitons une bonne continuation et de nombreux nouveaux projets de réemploi. Changeons notre manière de consommer pour des constructions raisonnées et respectueuses.


A lundi prochain et à bientôt pour un nouvel article "COUP DE COEUR"


Leslie & Alexia, Faber Astella

* article coup de cœur non rémunéré, juste l'envi de vous partager ces belles entreprises.



Posts récents

Voir tout